Brexit, quelles conséquences pour vos déplacements vers le Royaume-Uni ?

Brexit, les dates à retenir

 

Petit retour en arrière, lors du référendum du 23 Juin 2016, les britanniques ont voté à hauteur de 51,9% pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 

En date du 25 Novembre 2018, Le Royaume-Uni et l’Union Européenne se sont mis d’accord sur un projet de retrait qui définit les futurs accords possibles afin que le Royaume-Uni, même sorti de l’Union, reste un partenaire proche aussi bien au niveau économique avec une zone de libre-échange et des dispositions spécifiques pour la circulation des personnes entre citoyen de l’Union Européenne et le Royaume-Uni avec pour grands principes la réciprocité, l’équilibre de droits et obligations et une concurrence loyale mais sans pour autant offrir les mêmes avantages que les états membres de l’Union Européenne.

 

Suite au conseil européen du 10 Avril 2019, le retrait du Royaume-Uni de l’Union Européenne, initialement prévu le 29 Mars 2019 a été décalé au 31 Octobre 2019, date limite pour les parlements britanniques et européen pour ratifier l’accord de retrait ou le Royaume-Uni sortira de l’UE sans accord ou no deal.

 

Option 1, si l’accord de retrait est ratifié d’ici le 31 Octobre 2019, le Royaume-Uni sortira de l’Union Européenne après une période de transition prévue jusqu’au 31 Décembre 2020 et le droit de l’Union Européenne cessera de s’appliquer au Royaume-Uni à compter du 1er Janvier 2021.

 

Option 2, si l’accord de retrait n’est pas ratifié, le Royaume-Uni sort de l’Union Européenne sans période de transition, et le droit de l’UE cessera de s’appliquer au Royaume-Uni dès le 1er Novembre 2019, on parle de « no deal » ou « hard brexit ».

 

En cas de No deal ou hard Brexit à la fin Octobre, quels vont être les conséquences lors de vos déplacements professionnels vers United Kingdom ?

 

Même en cas d’accord de retrait, la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne va entrainer des changements importants pour l’ensemble de ressortissants de l’UE, qu’en est-il en ce qui concerne les déplacements professionnels par avion ou via le tunnel sous la manche en Eurostar au départ de la Gare du Nord ?

 

Brexit, Quels impacts pour les voyageurs d’affaires ?

 

Option 1, si l’accord de retrait est ratifié, les modalités pour voyager au Royaume-Uni, qui ne fait pas partie de l’espace Schengen, restent inchangées jusqu’à la date du 31 Décembre 2020, le voyageur d’affaires ou les touristes doivent être muni d’une carte d’identité ou d’un passeport valide, aucun visa n’est nécessaire.

 

Option 2, si l’accord n’est pas ratifié, pas d’inquiétude pour autant concernant vos déplacements vers le Royaume-Uni , le gouvernement britannique a annoncé que les cartes nationales d’identité délivrées par les États membres de l’Union européenne à leurs ressortissants resteront également valables jusqu’au 31 décembre 2020 inclus pour voyager au Royaume-Uni; les ressortissants français et européens pourront donc continuer de voyager avec leur passeport ou leur seule carte d’identité en cours de validité jusqu’à cette date.

À partir du 1er janvier 2021, il est possible néanmoins que les voyageurs doivent être munis d’un passeport. Le gouvernement britannique a également fait part de son intention de ne pas soumettre les ressortissants européens à l’obligation de visa pour les courts séjours (moins de 3 mois).

 

 



0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...